Tumorigénèse testiculaire du Complexe de Carney : Identification de nouveaux circuits de prolifération

Tumorigénèse testiculaire du Complexe de Carney : Identification de nouveaux circuits de prolifération

En développant des stratégies de génomique fonctionnelle sur des modèles murins, et en collaboration avec un réseau international de chercheurs et cliniciens, l’équipe Pathophysiologie moléculaire des tissus surrénaux et endocriniens a identifié les différents circuits moléculaires impliqués dans le développement de tumeurs testiculaires de patients atteints d’une maladie rare, le Complexe de Carney. Cette étude est publiée dans  Journal Of Clinical Investigations (Djari et al., 2021)

Légende : Mécanismes de la pathogenèse testiculaire du complexe de Carney :Les mutations du gène PrKAR1A dans les cellules de Sertoli des souris et des patients CNC entrainent une activité PKA aberrante affectant les fonctions Sertoliennes et altèrent ainsi le maintien des cellules germinales dans les tubes séminifères. Lorsque la mutation est présente à la fois dans les cellules de Sertoli et les cellules interstitielles, l’activité PKA accrue déclenche une production de différents signaux prolifératifs, contribuant à la formation d’une tumeur stromale. La suppression du gène codant le facteur WNT4, dans le modèle de souris CNC empêche la formation de la tumeur et réduit la perte des cellules germinales.(©A.M. Lefrançois-Martinez).

Last modified: 05/12/2022